Tout d'abord il existe plusieurs types d'angiomes, ce serait trop simple sinon. Certains partiront seul (neavus flammeus ou baisé de l'ange situé entre les deux yeux et sur le front), d'autres évolueront (les hémangiomes, angiomes rubis, angiomes stellaires). Ils sont tous causés par des déformations de capillaires sanguins (comprendre de petits vaisseaux sanguins extrêmement fins, souples et élastiques), qui pour une raison méconnue se mettent à "pousser" dans tous les sens et former un amas qui apparait rouge à la surface de la peau.
Ceux qui évoluent sont dit immatures. Ils arrivent en effet APRES la naissance de bébé.

Les angiomes plans eux sont présents dès la naissance comme les naevus flammeus et sont souvent confondus. Même à la maternité, les sages femmes m’avaient laissé à penser que ça disparaîtrait et de ne pas m'en faire, quand la pédiatre semblait croire l'opposé. Et qui n'a pas eu ce voisin qui se veut rassurant en racontant l'histoire de la fille d'une copine de sa belle-sœur pour qui l'angiome avait complètement disparu pour ces 8 ans ?
Même à la crèche, pourtant habitué à voir ce genre de chose, m'a t'on laissé rêver que comme pour d'autres on n'en parlerait plus d'ici à la maternelle !
Je vous incite donc à avoir beaucoup de courage et à aller voir plusieurs spécialistes pour vous faire confirmer les choses au plus tôt, surtout si contrairement à moi, vous souhaitez intervenir rapidement pour le "traitement" (je n'aime pas ce mot, ça fait très... maladie..) au laser à colorant pulsé.
Car, c'est aujourd'hui la seule option pour faire disparaître les angiomes plans.

Il faut savoir aussi que l'angiome, plan à la surface, peut s'étendre plus profondément dans l'épiderme ou le derme et porter atteinte aux fonctions de l'une ou l'autre des trois branches du nerf trijumeau. Le nerf trijumeau est le nerf sensitif de la face.
Il se décompose ainsi ;
- Le V1 ophtalmique; domaine du front, des paupières, du nez, d'une partie de l'œil et des fosses nasales.
- Le V2 maxillaire supérieur: domaine de la tempe, de la pommette, de l'aile du nez, de la lèvre supérieure, d'une partie des fosses nasales, de la voûte palatine, du voile du palais, du sinus maxillaire, des dents supérieures.
- Le V3 maxillaire inférieur : domaine de la lèvre inférieure, du menton, de la tempe, du pavillon de l'oreille, de la face interne des joues, du plancher buccal, des 2/3 antérieures de la langue.
Lors d'un angiome plan recouvrant la zone du V1 il faut réaliser un examen ophtalmique (fond d'œil) pour déceler un éventuel glaucome (pression intraoculaire et gonflement de l'œil pouvant entraîner une perte partielle ou totale de la vue sur cet œil).
Même examen pour un recouvrement de la zone du V2 avec en plus une imagerie cérébrale pour déceler éventuellement le Syndrome de Sturge-Weber (retards psychomoteurs et du développement et risques d'épilepsie).

Ce fut le cas pour Lilynette (angiome présent sur la paupière et l'aile du nez région droite) envoyée dans une IRM à 1 mois pile toute enveloppée dans des couvertures avec un tas de compresses sur les oreilles pour maintenir sa tête et la protéger des bruits très impressionnants de la machine. Un casque pour maman, plus impressionnée que ce petit monstre tout profondément endormi (et pas la nuit, va comprendre ! ...).
Heureusement tout va bien, les rendez-vous sont espacés, tous les 6 mois pour sa visite chez l'ophtalmologue.
Reste donc le côté esthétique.

Pour ma part, j'ai donc continué à espérer longtemps, et de croire la douce musique que me chantaient mes proches lorsque chaque fois qu'ils nous rendaient visite remarquaient : "Il est plus léger qu'avant non" ? Non, il fait noir dans cette maison. Et c'est vrai que c'est fonction de la luminosité ou de l'humeur de Madame s'il se voit plus ou moins.
C'est vraiment ce rendez-vous dermatologique au CHRU de Lille avec le Dr D-L qui m'a fait retomber sur terre, de manière... brutale...
Elle a pris pour acquis que j'accepterais le traitement comme une évidence, et la voila lancée dans de grandes explications avec photos à l'appui pour me montrer l'efficacité du traitement. Oui, mais voila, moi de voir anesthésiée ma fille ou de la regarder 10 jours avec de vilaines taches pareilles à des brûlures de cigarettes sur le visage ça me retourne mon petit cœur de maman (le purpura qu'ils appellent ça). Et dire qu'il faut recommencer tout les 4 mois pendant x années à devoir lui appliquer une dizaine de crème/jour sur le visage (déjà que de lui appliquer de la crème solaire ce n’est pas simple!) et devoir même éviter le soleil... rien que ça ! Je ne suis pas du genre à rester terré chez moi ou à avoir honte ! Que de contraintes pour un petit être qui n'a pas demandé à arriver différente !

06

Alors oui, il y a eu des gamins qui sont venu poser leur petits doigts inquisiteurs sur le bout de son nez, des questions de la part de gens oh combien gentils, mais un tantinet trop curieux, au supermarché et l'éternelle question : "Elle s'est blessé au visage la petite ?" ou sa version enfant "Regarde maman ! Elle a un bobo la petite fille".
Mais aujourd'hui qu'elle apprend à connaître son corps, à montrer ses oreilles, ses yeux, ses cheveux et son "bombril" et je lui dis aussi qu'elle a quelque chose d'unique, rien qu'à elle, que même papa et maman n'ont pas, qu'elle un angiome ! Pas une tache de vin ou un bobo, pas une malformation ou un défaut dont on ne parlera jamais comme si on pouvait le faire disparaître comme ça.

Parce qu'après le monde est rempli de gens qui ont trop de ventre, des oreilles trop grandes, un nez trop long, des seins trop petits, trop de boutons, trop petit ou trop grand, et qu'au milieu de tout ce trop de tout, ou de pas assez, elle trouvera de la place pour ce petit plus :) .